L’employeur ne porte pas atteinte à la vie privée du salarié en faisant réinitialiser en son absence le mot de passe permettant l’accès à son ordinateur professionnel.

Confrontée à une  situation d’arrêt de maladie des salariés du service IT, l’employeur n’a d’autre choix que de faire appel à un prestataire informatique externe qui, pour pouvoir accéder aux applications nécessaires, devait procéder à cette réinitialisation. Ce manquement ne peut être retenu comme justifiant la prise d’acte de la rupture.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Please fill the required fields*

  • ESSAI GRATUIT
    Contactez-nous