Un client ayant acquis une licence de logiciel s’expose au délit de contrefaçon s’il continue à exploiter ledit logiciel au delà de la durée de la licence. Toutefois, le délit suppose que le logiciel fonctionne normalement et n’affiche pas de message d’erreur.

ate : 24 septembre 2010 | Pays : France

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Please fill the required fields*

  • ESSAI GRATUIT
    Contactez-nous