Un salarié ne peut invoquer la nullité de l’outil de contrôle de ses déplacements par l’employeur dès lors que i) le système a été déclaré à la CNIL ; ii) l’usage de la géolocalisation lui avait été indiqué par avenant contractuel et avait pour objet expressément déclaré « d’être exclusivement réservé aux opérations permettant d’optimiser la productivité de l’entreprise» ce qui s’accorde avec le contrôle de l’utilisation du matériel de l’entreprise à des fins contraires à son activité.

La géolocalisation du véhicule de service avait, en l’espèce, pour but de contrôler si celui-ci était utilisé par son usager conformément aux horaires de travail ce qui, en soi, n’apparaît pas susceptible d’apporter une restriction disproportionnée et non justifiée aux droits du salarié.

En l’occurrence, l’employeur était en droit de sanctionner le salarié qui avait utilisé le véhicule de service à des fins personnelles. Télécharger la décision

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Please fill the required fields*

  • ESSAI GRATUIT
    Contactez-nous