Tous les sujets d’actualité sensibles traités par les chaines françaises de télévision, doivent donner lieu à contradiction ou au moins à des propos nuancés. 

Des déclarations orientées

Des déclarations orientées délivrées à l’antenne, sans véritable contradiction, alors même que le sujet traité (Guerre en Ukraine), particulièrement sensible, nécessite l’expression de points de vue différents ou à tout le moins nuancés, exposent à l’éditeur à une sanction ou une mise en garde de l’Arcom. 

Mise en garde de l’émission Bercoff

L’Arcom a été alertée au sujet des séquences consacrées à la guerre en Ukraine, diffusée les 10 mai et 29 juin 2022 dans l’émission Bercoff dans tous ses états sur Sud Radio et Sud Radio+.

Elle a relevé que plusieurs déclarations orientées avaient été délivrées à l’antenne, sans véritable contradiction, alors même que le sujet traité, particulièrement sensible, nécessitait l’expression de points de vue différents ou à tout le moins nuancés.

La diffusion de cette séquence caractérise une méconnaissance des obligations précitées issues de l’article 1er de la délibération du 18 avril 2018. En conséquence, l’Autorité a mis en garde l’éditeur des services contre la répétition d’un tel manquement.

Délibération de l’ARCOM du 18 avril 2018

Aux termes de l’article 1er de la délibération du 18 avril 2018 relative à l’honnêteté et à l’indépendance de l’information et des programmes qui y concourent : « (…) Il (l’éditeur) veille au respect d’une présentation honnête des questions prêtant à controverse, en particulier en assurant l’expression des différents points de vue par les journalistes, présentateurs, animateurs ou collaborateurs d’antenne ».


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Please fill the required fields*

  • ESSAI GRATUIT
    Contactez-nous